Le Choeur de Notre Dame de Strasbourg

Le Chœur de Notre Dame de Strasbourg

Créé en septembre 2017, le Chœur de Notre Dame de Strasbourg est un chœur mixte d’adultes que passionne le chant d’église. Sa vocation première est d’apporter son concours aux liturgies de la Cathédrale par l’interprétation des grandes pages de la musique sacrée tout en favorisant la participation chantante de l’assemblée. Comme tout chœur digne de ce nom, il a vocation aussi à se produire en concert, à la Cathédrale ou en d’autres endroits prestigieux.

Le chef de chœur est donc appelé à avoir le souci du « grand répertoire » comme du répertoire plus humble de l’assemblée. Mais autant la valeur d’un motet d’un compositeur comme Palestrina ou Bach est absolue, autant celle d’un chant d’assemblée ne l’est jamais, car elle est toujours relative à ceux qui sont rassemblés ici et maintenant pour participer à l’action commune : ils doivent pouvoir reprendre la musique proposée sans être déconcertés ou rebutés. Mission toujours délicate du chef de chœur, appelé à choisir la solution la mieux adaptée.

orgue.jpg

Rémi STUDER (Direction)

Musicien aux multiples facettes, Rémi Studer a étudié la composition avec Ivan Fedele et la direction d'orchestre avec Kirill Karabits au Conservatoire de Strasbourg, avant de se perfectionner auprès de chefs tels que Michael Luig (Cologne) et Nicolàs Pasquet (Weimar). Tantôt créateur, tantôt interprète, il aime laisser ses différentes activités musicales se nourrir mutuellement dans le cadre d'une recherche portant sur les relations entre le son, le geste et le sens.
 
Chef d'orchestre, il est l'invité de diverses phalanges symphoniques en France et à l'étranger (Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre de Chambre du Luxembourg, Orchestre de Chambre de la Radio Roumaine, Akademisches Orchester de Fribourg-en-Brisgau, Collegium Musicum de Stuttgart, Orchestre Symphonique de Prague 8, Toscan Chamber Orchestra, etc.).
En plus du répertoire symphonique classique, il affectionne particulièrement les formes mêlant l'orchestre et la voix. On a ainsi pu le voir diriger un bon nombre d'oratorios (Messie de Handel, Enfance du Christ de Berlioz, Requiems de Brahms, Mozart et Fauré, etc.) et des Lieder accompagnés (Lieder eines fahrenden Gesellen et Das Lied von der Erde de Mahler). De plus en plus, son approche de la direction l'amène au répertoire lyrique. Il a été l'assistant de Vincent Monteil sur Carmen à Montepulcianno et a orchestré et dirigé une version de chambre de Così fan tutte de Mozart. Par ailleurs, il collabore régulièrement à des productions lyriques (Macbetto de Verdi, Il Barbiere di Siviglia de Rossini, La Boheme de Puccini, Das Rheingold de Wagner, etc.)

Sensible à l'aspect visuel du rituel de concert, il écrit plusieurs pièces qui ont pour principal argument l'investissement du corps de l'interprète par la contrainte de l'écriture du geste instrumental (Études de Corps et Graphie pour pianiste, Du bout de la Pensée pour Baryton et Orgue, trois Vocalises pour Contrebasse solo, La meilleure façon de Parler d'après Molière pour Mezzo-Soprano et Basson, etc.) Afin de chercher à investir différemment les lieux de concert, il développe le concept d'« Ambulation déconcertante », principe d'écriture musicale qui permet à un grand nombre de musiciens de jouer ensemble dispersés dans l'espace, sans pulsation commune. Cette forme de polyphonie désynchronisée a déjà investi plusieurs espaces publics et lieux de concert dans le cadre de divers festivals et rencontres (Europhonies de Strasbourg, festival du Trombone, festival du Saxophone, etc.)
 
Lauréat, en temps que compositeur, de plusieurs concours internationaux, Rémi Studer est un artiste polyvalent qui met régulièrement sa créativité au service de projets ambitieux et originaux comme par exemple Ut queant laxis, ambulation déconcertante, concert d'une durée de dix heures qu'il imagine, co-écrit et dirige dans le cadre du festival « Nuit de Lumière ».

Studer_Nussbaum.jpg

Guillaume Nussbaum (Maître de Chapelle)

Organiste titulaire de l'église Saint-Séverin à Paris (nommé sur concours en novembre 2016) et à la cathédrale de Strasbourg (depuis 2013), Guillaume NUSSBAUM, né en 1986, a débuté ses études musicales au Conservatoire de Mulhouse dans la classe d’orgue de Jean-Paul Rey. Il intègre ensuite un cursus musical au Conservatoire puis à l’Université et à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg où il étudie l’orgue, l’improvisation, l’écriture musicale mais aussi le clavecin, et la musique ancienne ; il s'y forme notamment auprès d'Aline Zylberajch, Martin Gester, Francis Jacob et Christophe Mantoux et obtient successivement un prix de Perfectionnement, un Diplôme de concert, un Master en Interprétation musicale et un Diplôme de Spécialisation en orgue, accompagnés des plus hautes distinctions, ainsi qu'un Master de musicologie.
Il achève son parcours par un cycle post-master à la Hochschule für Musik und Theater de Munich, dans la classe de Bernhard Haas. Parallèlement, il se perfectionne pendant plusieurs années auprès d’Aude Heurtematte, dont la pédagogie et l’approche du répertoire le marquent tout particulièrement.

Guillaume Nussbaum se distingue ces dernières années sur le plan international : 5 fois finaliste de concours internationaux, il est lauréat du « Grand Prix Bach » de Lausanne (Suisse) en 2011, du concours international d’orgue « Pierre de Manchicourt » de Béthune en 2006 et du concours international Gottfried Silbermann de Freiberg (Allemagne) en 2013 ; en 2010, on lui décerne le 1er Prix et le Prix du public au concours international d'orgue de Béthune.
Dès lors, il est invité à se produire en France, entre autres pour l’inauguration de l’orgue de la Maison de la Radio, à Notre-Dame de Paris ou au festival Toulouse les Orgues, en Allemagne, comme lors de la clôture des Silbermann Tage à la cathédrale de Freiberg avec le Thomanerchor de Leipzig, mais également au Luxembourg, en Pologne, en Suisse, en Europe, Russie et Amérique du Nord. Son goût pour les instruments à claviers (orgue, clavecin et clavicorde) l’amène à explorer un répertoire qu’il souhaite aussi vaste que possible.

Soucieux de transmettre son art, il est professeur d’orgue à l’École des Arts de Wissembourg et enseigne l’écriture et l’accompagnement au département de musique de l’Université de Strasbourg, partageant ainsi son temps entre ses activités de musicien d’église, d’enseignant et de concertiste.

Guillaume Nussbaum vient d’être nommé Maître de chapelle de la cathédrale Notre Dame de Strasbourg, et prendra ses fonctions dès octobre 2017.

 

Condition d'accès

Audition-entretien avec le directeur, le maître de chapelle et un technicien de la voix

Rencontres

  • Répétitions uniquement durant l’année scolaire le jeudi de 20h00 à 22h00 au Munsterhof – 9 rue des Juifs 67000 STRASBOURG
  • A intervalles réguliers, séances de travail durant un week-end

Direction

  • Direction : Rémi Studer
  • Président : Sylvie Fraisse
  • Vice-Président : Valentin Wittmann
  • Secrétaire : Agnès Perny
  • Trésorier : Yorick Schranko
  • Bibliothécaire : Chantal Dechriste-Letscher

Informations de contact

CHŒUR DE NOTRE DAME DE STRASBOURG – Paroisse de la Cathédrale
1 rue de Rohan – BP 9 – 67060 Strasbourg cedex
Tel: 03 88 21 43 34 – 06 81 49 94 97
Courriel : presbytere@cathedrale-strasbourg.fr