Faire un don

Soyez donateurs

A intervalles réguliers, des visiteurs de la Cathédrale s’étonnent des « bruits d’argent » qu’ils y entendent, quand ils ne s’adressent pas à tel membre du clergé pour le qualifier de « marchand du temple ».

En réalité, et c’est ce que beaucoup de visiteurs ignorent, la Cathédrale ne
touche d’aide financière ni de l’Etat ni de la Ville. D’où :

  • la vente de lumignons,
  • les stands d’articles religieux,
  • l’entrée payante au spectacle de l’horloge…

    Car, chaque mois, outre les frais d’électricité et de chauffage à couvrir, la Fabrique de la Cathédrale est appelée à verser le salaire des quelques 15 professionnels qui, de jour en jour, assurent les différents services liés à la vie d’un édifice qui, depuis longtemps, est le deuxième de France quant au nombre de visiteurs.