Dimanche 19 janvier 2020

DEUXIEME DIMANCHE DANS L’ANNEE A

Père Louis Boschung, msc

Dimanche dernier, Matthieu nous a parlé du baptême de Jésus par Jean le Baptiste. Aujourd’hui, l’évangéliste Jean revient sur l’événement ou plutôt sur le témoignage de Jean le Baptiste disant comment lui, un acteur de l’événement, a vécu ce baptême et ce qu’il en retient.

Alors, nous, aujourd’hui, laissons résonner en nous le témoignage de Jean le Baptiste. Il affirme qu’il ne connaissait pas Jésus. Ce qui peut surprendre, si nous avons en mémoire le texte de Matthieu, où nous voyons comme une complicité entre Jésus et Jean !

Manifestement, ce n’était pas leur première rencontre. Alors, pourquoi pour l’évangéliste, le Baptiste ne connaissait pas Jésus ? Est-ce vraiment lui qui en a fait la confidence à son disciple, avant que celui-ci ne devienne le disciple de Jésus ? Pourquoi toutes ces questions ?

Recevons le témoignage de Jean le Baptiste ! Ce qu’il affirme est important, et même très important pour nous. Tout d’abord ceci : Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. Cette déclaration fait partie de notre liturgie. A chaque messe, nous la proclamons, nous la chantons. Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, et nous ajoutons : prends pitié de nous, donne-nous la paix !

Puis, il affirme : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était.Etre derrière quelqu’un, c’est être son disciple, et passer devant c’est devenir le maître. Donc, il y a changement de rôle. Mais ce n’est pas du théâtre, ni une comédie. C’est notre foi ! Jean diminue et Jésus grandit.

Si Jean affirme qu’in ne connaissait pas Jésus, c’est parce qu’il avait reçu l’annonce d’un signe : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint. Alors, il a vu et il témoigne. Peut-être, sûrement qu’au départ il ne pensait pas que c’était ce Jésus qui venait se faire baptiser avec tout le peuple. Et avoir vu l’Esprit descendre sur ce Jésus, il apprend, en quelque sorte, à le connaître vraiment. Et d’affirmer, c’est lui le Fils de Dieu !

Certainement que les autres lectures peuvent nourrir notre réflexion et aussi notre prière. Mais il serait préférable de nous poser une question toute simple : Connaissons-nous Jésus ? Peu ou mal ? Certes, nous écoutons, nous recevons la Parole de Dieu. Mais, que connaissons-nous de Jésus. Jean le Baptiste a fait un grand pas dans la foi, et pourtant avant sa naissance il avait reçu l’Esprit. Tout pourrait sembler acquis. Il est passé par des doutes, des questions. Alors nous ?

Nous nous posons beaucoup de questions ! Il suffit de vous écouter ! Nous aimerions tout savoir. Mais est-il indispensable de savoir pour avoir la foi, pour connaitre Jésus ? Il est un chemin qui nous conduit plus sûrement vers Jésus. C’est la prière ! La foi, ce n’est pas l’accumulation des connaissances, mais bien plutôt un cheminement avec le Christ sur le chemin de notre vie, en Eglise. La foi, nous nous la partageons, et nous ne la recevons pas comme une récompense. Pour connaître Jésus, il faut l’écouter, dans sa Parole, et puis aussi, lui parler dans la prière, mais surtout l’aimer de plus en plus !

Alors, seulement, nous le connaîtrons mieux, et avec Jean le Baptiste, nous pourrons
témoigner qu’il est le Fils de Dieu. Et si nous le connaissons bien, nous pourrons lui
donner d’autres qualités, qui nous aiderons à grandir encore dans la foi.

Amen !